Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Œuvres > Œuvres diverses > Le Ballet des Muses

Le Ballet des Muses

Notice

Le Ballet des Muses, imaginé par Benserade, est représenté devant la Cour, à Saint-Germain-en-Laye, du 2 décembre 1666 au 19 février 1667, à l’occasion des grandes réjouissances données par le Roi pour fêter la fin du deuil de la Reine Mère. La troupe de Molière, mais aussi celle de l’Hôtel de Bourgogne ainsi que les comédiens italiens, des musiciens, dont Lully qui en fait la musique, et des danseurs y prennent part. Comme à l’accoutumée, le Roi, les grands seigneurs et les dames de la cour — Madame, Mlle de La Vallière, Mme de Montespan entre autres — y dansent.

Nos sources sont, comme c’est habituellement le cas pour les réjouissances de cour, la Gazette, les Lettres en vers à Madame de Robinet, et le livret distribué aux spectateurs, dont on fait trois éditions ; la deuxième est pour nous la plus intéressante, car elle contient une analyse et des extraits de la Pastorale comique, que Molière ne fera pas imprimer par la suite.

Benserade imagine un dialogue des Muses en l’honneur du Roi : Mnémosyne, mère des Muses, conduit ses filles à la Cour de Louis XIV, où les différents Arts les accueillent et les honorent tour à tour, ménageant une entrée particulière à chacune d’elles. De sorte que le ballet compte 13 entrées : une pour chacune des neufs Muses, une pour Orphée, deux pour les Piérides [1] , et une enfin pour trois nymphes qui jugent la compétition entre les Muses et les Piérides.

Dans la première, pour Uranie, on représente les sept planètes. Dans la seconde, pour Melpomène, on évoque Pyrame et Thisbé de Théophile de Viau. Dans la troisième, pour Thalie, muse de la comédie, on donne une pièce comique, et c’est là que Molière intervient, en représentant d’abord Mélicerte, puis ensuite, à partir du 5 janvier la Pastorale comique. Dans la sixième les comédiens de l’Hôtel de Bourgogne jouent une petite comédie de Quinault, Les Poètes, qui encadre une mascarade espagnole... Mentionnons enfin le fait que l’on ajoute au ballet une quatorzième entrée [2] imprévue, le 14 février, qui permet à Molière de représenter Le Sicilien ou l’Amour peintre.